Le monde entrepreneurial actuel est façonné par un afflux permanent de données. Les grandes entreprises avaient eu de plus en plus de mal à les interpréter ni même à les exploiter. Il a été donc vital de pouvoir les collecter pour une meilleure interprétation et exploitation. Grâce aux outils informatiques et aux systèmes d’analyse des données, les outils de gestion de données ont pu être mis en place. Chacun contribuant à une meilleure analyse pour une prise de décision rapide et efficace.

Le data management

Comment faire face à un déferlement sans cesse des données ? Dans le monde très concurrentiel des entreprises, il faut en permanence prendre les meilleures décisions dans un court laps de temps. Les données collectées sont de précieuses sources d’information. Mais elles sont encore trop brutes et les filtrer nécessite du temps et donc des moyens financiers importants. Les entreprises s’arment alors d’un nouvel outil plus performant et plus pratique pour exploiter ces nouvelles sources d’information : la gestion de la donnée. Cette nouvelle discipline de gestion a pour tâche de collecter, stocker, exploiter et sécuriser les données d’une entreprise. Elle regroupe les outils, les méthodes et les processus pour que les données soient collectés et utilisables. Chaque entreprise possède son propre système, mais il arrive que celle-ci fasse appel à une autre entreprise (spécialisée) pour leur analyse de données. Par exemple, il y a les CRO Nantes ou Contract Research Organization. Ils offrent leurs services, sur la base d’un contrat, aux industries pharmaceutiques ou biotechnologiques et se retrouvent à toutes les phases de la recherche et du développement. Pour lus de détails, on peut consulter le site de www.atlanstat.fr.

Les outils du data management

Il existe plusieurs types d’outils de data gestion. Chacun voulant répondre aux questions de l’utilisateur et offrir un accès rapide et pratique aux informations de l’entreprise. L’utilisateur peut récupérer, combiner, interagir, explorer et visualiser des données mises à sa disposition. Parmi les outils de gestion des données, il y a :
• l’ERP (Enterprise Ressource Planning) ou PGI (Progiciel de Gestion intégré) : un progiciel qui permet de gérer l’ensemble des processus d’une entreprise (RH, comptabilité, vente, distribution, …) ;
• le CRM (Customer Relationship Management) ou GRC (Gestion de la Relation Client) : un ensemble des outils et techniques destinés à la clientèle et aux prospects ;
• le PLM (Product Lifecycle Management) ou GCVP (Gestion du Cycle de Vie des Produits) : un ensemble d’outils logiciels pour la création et l’entretien des produits industriels au cours de leur vie ;
• le WMS (Warehouse Management System) ou Système de Gestion d’Entrepôts : un progiciel destiné à gérer les opérations d’un entrepôt de stockage.

Les avantages de l’exploitation des données

L’avantage premier est la prise de décision. Grâce à une bonne utilisation des données, les entreprises sont dans la capacité de collecter des données pertinentes. Toutes ces données sont stockées, unifiées ou centralisées dans une seule base qui pourra servir désormais de référence. Cela évite en conséquence la redondance des informations. La gestion se trouve également centralisée, permettant un meilleur accès aux données et donc à leurs mises à jour et leurs suppressions. L’analyse de données permet également une meilleure connaissance des éléments clé nécessaire à une entreprise, notamment sur les agissements de leurs clients, la concurrence et les tendances du marché.