De quelle colle faut-il se servir dans les milieux professionnels ? S’il parait évident de se servir de glue ultra adhésive, ce n’est pas forcément la meilleure solution. Il existe énormément de types de colle adaptés à différentes surfaces. Le textile, par exemple, ou la métallurgie, et c’est ce dernier domaine qui va nous intéresser aujourd’hui. Utilisée dans la découpe industrielle, la colle anaérobie est un adhésif qui sert dans le cadre de la métallurgie, pour éviter le desserrage progressif qu’un système fileté subit lorsqu’il est soumis à des chocs ou des vibrations répétées, ou bien la fixation et la protection contre la corrosion de systèmes métalliques. Arrivé à ce point, vous vous demandez certainement « peut-être, mais comment utiliser la colle anaérobie ? ». Pas de soucis, nous allons vous aider !

Présentation de la colle anaérobie

colle anaérobie tecmatelPour commencer, qu’est-ce que la colle anaérobie ? Il s’agit d’une colle extrêmement efficace sur le métal et dans un environnement sans oxygène. Il faut donc utiliser cette colle dans des conditions extrêmement précises. Le principe de base des colles anaérobies est de polymériser en l’absence d’air et au contact du métal, en quelques instants ou en quelques heures selon le type de métal : les métaux actifs, comme le laiton, le bronze ou le cuivre, provoquent une polymérisation rapide, tandis que les métaux passifs, comme la fonte, l’or ou le titane provoquent une action lente.

La solidification de la colle en cas d’absence d’oxygène explique que les colles anaérobies sont conservées dans des bidons ou des flacons à moitié remplis d’air et perméables à l’air.

Pour d’autres suggestions sur l’utilisation d’équipements et de produits mieux adaptés à votre domaine d’activité, à la pointe de la technologie, rendez-vous dans la section technologie du site Gataka !

 

Domaines d’application de la colle anaérobie

Il existe plusieurs cas pour lesquels cet adhésif se révèle être le meilleur choix. Dans tous les cas, il servira dans des domaines qui ont souvent trait à la découpe industrielle :

–          Freinage de filetage : comme précisé plus haut, lorsqu’un système fileté subit des chocs répétés, ou est soumis à des vibrations trop souvent, il a tendance à mettre à l’épreuve la colle qui le tient. Dans le cas qui nous intéresse, la colle réussira à empêcher sans problème à fixer le système. Il existe de plus trois types de colles, faible, moyen et fort, selon que vous pourriez avoir besoin de démonter le système ou pas.

–          Scellement : aussi cité dans le premier paragraphe, il est possible de fixer et de protéger les systèmes métalliques contre la corrosion. Cette colle est de plus résistante à la chaleur, ce qui en fait un bon moyen de sceller un système métallique sans risquer de voir une haute chaleur provoquer un descellement.

–          Enfin, la colle anaérobie est utilisée pour l’étanchéité de deux types de surfaces : les surfaces planes et les raccords filetés. Cette étanchéité est obligatoire pour que la colle fasse effet, et une fois la polymérisation terminée, elle résistera comme pour le freinage de filetage à des pressions élevées, à des chocs et à des vibrations.

En résumé, cette colle miracle est le meilleur moyen de fixer le métal sans utilisation de boulon, de vis et autre agrafage ou utilisation de pâte à joint, à condition de disposer de l’équipement nécessaire pour créer un espace sans oxygène dans lequel la colle pourra faire son action.

Pour plus d’informations sur la composition de la colle anaérobie et la façon de l’utiliser, rendez-vous sur cet article du site idéesmaison.