Également appelée le moulage par injection, l’injection plastique est une technique très utilisée au niveau des industries de fabrication d’outillage en grande série. Elle est très sollicitée dans la mesure où elle réduit considérablement les couts de production pour les industriels. Afin de la comprendre nettement, découvrez dans cet article les principes de sa mise en œuvre.

Qu’est ce que l’injection plastique ?

L’injection plastique est un procédé utilisé pour traiter les matières thermoformables ou thermoplastiques. Le principe est assez simple, la matière plastique est en fait ramollie par chauffage, injectée dans un moule puis refroidie.

Pour quelle utilisation ?

Cette technique de fabrication est spécialement destinée à la conception d’outils en très grande série. Elle touche généralement les matières plastiques, mais aussi les élastomères, plus communément appelée caoutchouc. Ceci étant le moulage par injection peut également concerner les métaux et alliages ayant un point de fusion assez bas comme l’aluminium, le zinc ou le laiton.

En outre, l’injection plastique peut aussi être mise en œuvre pour une mise en forme d’outils en céramique. Toutefois, les pièces à transformer devront être moulées dans une sorte de barbotine fabriquée avec un composant qui fond facilement à basse température comme le polyéthylène par exemple.

Comment se déroule le moulage ?

Pour commencer, il faudra des composants qui alimenteront la vis de plastification. Pour cela, on prendra donc des granulés de matières plastiques d’environs quelques millimètres. Ces dernières seront alors chauffées et thermorégulées dans un emballage de plastification. Une rotation de la vis de plastification combinée à la température de l’emballage permettra d’attendrir les granulés qui passeront dans un état « coulé ». Le plastique une fois à l’état fluide sera nettement plus déformable.

La phase de dosage peut alors débuter. Lorsque le plastique déformable est acheminé à l’avant de la vis de plastification, elle produira une réserve de matière prête à être injectée.

Par la suite, la phase d’injection proprement dite consistera à injecter sous forte pression la réserve de matière à l’intérieur d’une cavité ayant la forme de la pièce recherchée. Il est important de noter que le moule devra être régulé à une température inférieure à celle de la transformation précédente.

La phase qui suit sera la phase de maintien durant laquelle on applique une compression régulière sur le moule, pendant une durée précise, pour bien souligner les empreintes déjà remplies. Ce procédé est réalisé afin d’éviter que la matière se rétracte durant le refroidissement. La pièce sera ensuite éjectée après quelques secondes de refroidissement et ensuite, le cycle recommence.

Articles similaires