Ce qui fait avancer une entreprise, quel que soit son secteur d’activité, c’est la gestion de stock. C’est un mécanisme très important et qui doit être bien géré, non seulement par les membres de l’équipe, mais aussi par les employeurs. Les stratégies de réapprovisionnement, l’emplacement des articles et le suivi des marchandises stockées devront être surveillés et comptabilisés. Concernant la chaine d’approvisionnement, l’ensemble du processus pourra être rationalisé, l’efficacité sera optimisée et les couts seront réduits au sein de l’entreprise. De nombreux avantages sont offerts par l’optimisation de la gestion des stocks. Mais comment appliquer cette méthode efficace dans votre entreprise ?

Les avantages d’une bonne gestion de stocks

Les atouts apportés par une bonne gestion de stocks sont nombreux. Sur les couts de stockage, des économies considérables pourront être réalisées. Aussi, le vol ou la détérioration des articles qui se trouvent en stock peut être empêché. De même, cela permet de réduire la détérioration et le gaspillage, ainsi que les risques de stock mort. Par conséquent, le maintien des couts de stockage représente les principaux avantages.

Les dates de péremption des produits pourront par ailleurs être suivies en mettant en œuvre des processus de gestion de stocks efficaces. Les produits concernés sont les cosmétiques, les médicaments, les aliments ou tout autre article qui possède une date d’expiration. Avec une bonne organisation, l’entreprise pourra alors minimiser les déchets engendrés par les produits périmés.

Pour des entreprises qui produisent des articles en évolution rapide, le risque de stock mort pourra aussi être réduit au maximum. Cela concerne par exemple les entreprises de la mode. Au fil des saisons, les styles changent dans ce secteur d’activité. Pour éviter que les produits ne deviennent obsolètes, ils devront être vendus rapidement et renouvelés. L’optimisation exceptionnelle du stockage ainsi que sa gestion sera alors très importante.

Les frais d’entreposage et de stockage pourront aussi être réduits si les entreprises procèdent à la limitation des volumes conservés. De cette manière, les frais liés à la gestion ou à la manipulation des stocks pourront être minimisés, ce qui entrainera un maintien des couts de stockage aux plus bas possible. N’hésitez pas à visiter le site stocks-industriels.fr pour d’autres informations supplémentaires en ce qui concerne la gestion de stock industriel.

La règle du FIFO pour une bonne gestion des stocks

Avant d’être vendu, le stock reste au point mort. Pour optimiser la chaine d’approvisionnement et à la réduction des risques de dépassement des dates, certaines techniques devront être adoptées par l’entreprise. Parmi ces pratiques se trouve la règle du FIFO ou First In First Out.

Il s’agit d’une règle d’or qui consiste à privilégier les actions les plus anciennes. FIFO se traduit littéralement : « premier arrivé, premier sorti ». Pour le cas des produits qui ont une date d’expiration, une date limite de consommation ou une date de péremption, cette méthode sera incontournable. Par exemple, les médicaments ou les aliments stockés seront classés par date d’expiration. Les produits qui possèdent des dates d’expiration proches seront liquidés en premier, ce qui limitera le gaspillage. Aussi, avec ce système d’empilage, les produits plus anciens pourront être facilement accessibles, car le stock sera bien organisé.  

Avoir de bonnes relations de travail

Il est aussi essentiel d’avoir de bonnes relations de travail. Cette relation devra alors être cultivée pour optimiser la gestion des stocks dans une entreprise. Avec les fournisseurs, une communication exceptionnelle devra être maintenue, car elle est très primordiale. De cette manière, l’entreprise pourra profiter d’une certaine flexibilité sur les commandes ou bien négocier le stock minimum. Cela ne pourra se faire que si l’entreprise possède des relations proactives, amicales, professionnelles et cultivées avec le fournisseur.

Un plan de continuité concernant les activités devra aussi être créé pour optimiser la gestion des stocks. En élaborant ce plan d’urgence efficace et travaillé intelligemment, vous pourrez mieux prévoir les imprévues. Pour cela, il vous faudra d’abord déterminer la vulnérabilité de l’entreprise, c’est-à-dire de repérer son point faible. Le plan servira à résoudre le problème lorsque ce dernier survient. Parmi ces problèmes peuvent se trouver par exemple les ventes qui ont augmenté soudainement ou les stocks insuffisants pour assurer la commande, ce qui vous amènera à une rupture. Les fluctuations des stocks pourront aussi être à l’origine de l’insuffisance de l’espace d’entreposage. Ces genres de problèmes devront être anticipés.

Réaliser un audit régulier

Pour suivre le niveau du stock, de nombreuses entreprises utilisent des rapports d’entrepôt ou des logiciels de gestion de stock. Pour éviter les erreurs, un audit régulier sera nécessaire. Plusieurs méthodes peuvent être adoptées pour cela : inventaire physique, contrôle ponctuel ou cycle comptage.

À la fin de l’année en général, les entreprises procèdent au comptage des articles présents en stock, il s’agit de l’inventaire physique. Le contrôle ponctuel permet de vérifier si le comptage physique corrobore au comptage informatisé. Le cycle de comptage concerne la vérification d’un article sur un calendrier rotatif.