Les transpalettes sont des outils de manutention permettant de déplacer de chargements relativement lourds et en toute sécurité pour l’opérateur. Ergonomique et versatile, cet équipement transporte rapidement la marchandise vers des zones avec un accès réduit pour des véhicules plus volumineux.

En revanche, les aller-retour fréquents avec un transpalette peuvent devenir fastidieux, et certains professionnels ont décidé d’opter pour la motorisation des transpalettes afin d’augmenter le rendement sans fatiguer les ouvriers.

Les engins de manutention électriques offrent de nombreux avantages renforçant le mouvement des cargaisons, mais le choix du modèle doit notamment être réalisé en tenant compte de critères particuliers suite à l’investissement important qu’ils représentent.

Les caractéristiques techniques

  • Poids

La capacité maximale de charge définie directement la limite de poids que le transpalette électrique peut supporter. En moyenne, les variantes fonctionnant au courant possèdent une capacité de 1000 – 2000 kg par rapport à 2000 – 2500 kg pour une version manuelle. De ce fait, les déplacements seront effectués plus rapidement au détriment d’une légère réduction de la charge.

  • Hauteur de levée

La hauteur de levage et un critère déterminant l’efficacité d’amorçage et de descente d’une pente du matériel de manutention. L’élévation est de 200 mm pour un transpalette électrique ou semi-électrique par contraste à 300 mm – 1000 mm pour un modèle manuel. En revanche, le moteur actionnant la pompe hydraulique appuyée par une vitesse de levage modifiable annulent l’effort physique du travailleur, ce qui couvre les manœuvres intenses devant être réalisées sur des distances plus importantes.

  • Fourches

La longueur des fourches est établie (1150 mm par défaut) par les fabricants pour qu’elles soient adaptées aux dimensions des palettes. Elles demeurent remplaçables par des modèles de fourches courtes (600 – 1000 mm) et longues (1300 – 3000 mm) afin de rester en mesure de manipuler des palettes plus petites ou plus larges. Par ailleurs, avenir-industrie.fr offre des informations supplémentaires pour choisir le transpalette motorisé approprié aux différents besoins.

La batterie du transpalette

  • Plomb

Le transpalette électrique équipé d’une batterie en plomb dispose d’une paire de longueur de fourches (1150 et 1800 mm) avec 2 écartements de fourches possibles (540 et 680 mm) pour garantir la stabilité des palettes standards. La capacité de charge de ce modèle s’élève à 1500 kg et il peut positionner les charges en hauteur sans difficulté. Certains modèles sont également capables d’une haute levée de 800 mm sans effort, mais la batterie demandera un entretien régulier.

  • Lithium

Les batteries au lithium délivrent une autonomie significativement inférieure par comparaison aux produits en plomb, mais elles ne requièrent aucune maintenance. Il faut en plus rajouter que ces dernières sont interchangeables afin d’assurer une utilisation continue de l’appareil durant le rechargement. Le transpalette fonctionnant au lithium est donc recommandé pour des utilisations en intérieurs sur des distances courtes ou moyennes.

L’opérateur et le milieu de travail

  • Position

Le mode de pilotage des engins de manutention impacte le bien-être des manutentionnaires et peut être à l’origine de troubles sanitaires. Les transpalettes devant être tirés ou poussés restent donc rudimentaires malgré leur capacité à lever les objets avec moins d’effort. Les versions électriques sont généralement équipées d’une plateforme servant de poste de conduite, mais l’opérateur reste debout durant l’opérateur. Des transpalettes avec un siège intégré sont aussi disponibles sur le marché, toutefois, la conduite peut demander un permis.

  • Espace de travail

Le choix du transpalette doit tenir compte des conditions de travail dans lequel le véhicule évolue. En outre, un commerce localisé au sein de lieux étroits comme des couloirs ne favorise pas les grands modèles. Dans le cas d’un environnement froid, un transpalette galvanisé est conseillé pour adapter le fonctionnement de la pompe hydraulique.

Enfin, un transpalette électrique devra avoir un roulement robuste en acier s’il est exploité sur une surface accidentée avec un sol irrégulier, ou des roues en caoutchouc sur un espace lisse.